Imprimer (nouvelle fenêtre)

Carte de la guerre 1914-1918

Le musée possède un ensemble de cartes et lettres adressées par Pierre Mac Orlan à son épouse Marguerite pendant la guerre 1914-1918. Il constitue une chronique de la guerre de l’écrivain.

Carte du 4 décembre 1914

Carte de Pierre Mac Orlan envoyée à sa femme pendant la Première Guerre Mondiale

Carte de Pierre Mac Orlan à sa femme, 4/12/1914

MDSM - Inventaire : 2008.8.117

« Ma chère petite femme,

J’ai reçu des nouvelles de Raynal. Je lui ai écrit que tu voyais souvent sa femme. Il sera content. Ici, il fait un temps épouvantable, pluie, vent etc. Mes souliers tiennent toujours bon. Dans ma carte d’avant-hier, je t’ai écrit que j’avais reçu l’envoi des Rire Jaune. C’était pour quelques officiers. La vie de tranchée continue. En somme, il n’y a pas à se plaindre pour le moment. A côté de ce que j’ai vu, c’est la forme. Quand tu auras des loisirs, vas faire un tour à Versailles. Ma grand-mère qui t’aime beaucoup te réclame dans chaque lettre. Voici tout le nouveau, mon bonhomme. Bonjour aux amis, baisers à Berthe, poignée de main à Frédé. Je t’embrasse de tout mon cœur, ma chérie.

Ton Pierre. »

Après sa blessure de 1916

Carte envoyée par Pierre Mac Orlan à sa femme pendant la Première Guerre Mondiale

Carte de Pierre Mac Orlan à sa femme, 4/12/1914

MDSM - Inventaire : 2008.8.117

Pierre Mac Orlan sera blessé en 1916, sur le front de la Somme, près de sa ville natale, Péronne. Il aura la « bonne blessure », sera retiré du front sans rester mutilé.

Il repartira ensuite comme reporter de guerre des armées sur le front de l’Est.