Imprimer (nouvelle fenêtre)

Expression de travaux 10 - Photomontage

Le travail d'hôtesse ne se voit que quand il n'est pas fait ou mal fait, car l'activité étant surtout verbale, les productions sont invisibles. Pourtant, ce métier demande une intense activité mentale et impose une contrainte temporelle forte.

L’hôtesse d’accueil

Photomontage de Catherine Poncin sur le métier d'hôtesse d'accueil

Expression de travaux 10, Inventaire : 2004.26.4 - Par Catherine Poncin.

L'hôtesse d’accueil assure le premier accueil physique et téléphonique des usagers. Cette activité exige une mémoire efficace et rapide. Il faut retenir beaucoup de numéros de téléphone, la localisation du service, le nom de l'interlocuteur, sa fonction, ses horaires de présence et ses absences, les endroits où figurent les informations, les physionomies et les voix.

L'hôtesse sait évaluer correctement et rapidement les situations, comme la compréhension de l'usager et de sa satisfaction pendant la relation orale. Elle doit protéger la confidentialité et gérer une file d'attente. Ceci l'amène à mener simultanément plusieurs tâches. Elle anticipe et organise : prévient le besoin des personnes et leurs erreurs, est attentive et vigilante aux allées et venues du personnel et des usagers. Elle réactualise constamment les données pour bien communiquer les informations.

L’auteure

Caractéristiques techniques du montage

Tirage à partir d'un fichier numérique sur imprimante Roland FJ500 (tête d'impression piézographique) sur papier pur coton Velin d'Arches. Jet d'encre pigmentaire, base aqueuse.

Montage sur charnières en papier Japon, avec colle de conservation, le tout tendu sur plaque de polypropylène alvéolaire de 10 mm.

Catherine Poncin vit et travaille à Montreuil. Depuis 1986, elle poursuit une recherche photographique et plastique engagée sous le titre de "de l'image par l'image". C'est à partir d'images qui existent déjà, photos retrouvées, fonds d'archives, illustrations de presse... que s'élabore sa démarche artistique. Elle les isole de leur contexte et procède à l'exploration de leur représentation.

Par indices prélevés et par l'évocation qu'ils lui suggèrent, elle construit le parcours fictionnel d'une mémoire ainsi "affectée". Ces détournements prennent la forme de séquences, panneaux, installations, performances, objets.

Voir aussi

Sur ce site