Imprimer (nouvelle fenêtre)

Expression de travaux 12 - Photomontage

Parmi de multiples tâches, l'agent de la Direction Départementale des Routes entretient les bords de chaussée. Cette activité, en apparence routinière, exige une attention permanente, une capacité d'adaptation et des prises de décisions rapides pour éviter les accidents.

Le fauchage de bord de route

Photomontage par Catherine Poncin sur le fauchage de bords de routes

Expression de travaux 12, Inventaire : 2004.26.6 - Par Catherine Poncin

Le fauchage est une tâche qui contribue à la propreté, au maintien en état et à la sécurité du réseau routier. L'agent met en place des stratégies pour tenir ses objectifs de production, en visant un travail de qualité, net, régulier, sans casse d'obstacles ou de matériel.

Cette activité demande une forte capacité d'adaptation aux obstacles (bornes, panneaux, plantations…), au type d'accotement, au nombre de passages nécessaires, à l'état du matériel. L'agent conduit tout en réglant et surveillant le bras de la faucheuse, ce qui entraîne une attention visuelle soutenue sur deux plans différents et des torsions nombreuses.

Il prélève des informations visuelles avant d'agir. Il réagit au coup par coup, son anticipation couvre le prochain obstacle, sans possibilité d'anticipation plus lointaine. Il évite de s'arrêter pour ne pas perdre de temps et provoquer des secousses du véhicule.

Le mélange d'anticipation et d'actions entraîne des postures de travail difficiles et régulières, et suppose une capacité importante de coordination des mouvements : rotations de la tête, extension du pied gauche, rotations du tronc, flexion, extension du pouce.

L'auteure

Caractéristiques techniques du montage

Tirage à partir d'un fichier numérique sur imprimante Roland FJ500 (tête d'impression piézographique) sur papier pur coton Velin d'Arches. Jet d'encre pigmentaire, base aqueuse.

Montage sur charnières en papier Japon, avec colle de conservation, le tout tendu sur plaque de polypropylène alvéolaire de 10 mm.

Catherine Poncin vit et travaille à Montreuil. Depuis 1986, elle poursuit une recherche photographique et plastique engagée sous le titre de "de l'image par l'image". C'est à partir d'images qui existent déjà, photos retrouvées, fonds d'archives, illustrations de presse... que s'élabore sa démarche artistique. Elle les isole de leur contexte et procède à l'exploration de leur représentation.

Par indices prélevés et par l'évocation qu'ils lui suggèrent, elle construit le parcours fictionnel d'une mémoire ainsi "affectée". Ces détournements prennent la forme de séquences, panneaux, installations, performances, objets.

Voir aussi

Sur ce site