Imprimer (nouvelle fenêtre)

Les pommiers à hautes tiges, photocollage de François Thion

Né en 1956 à Paris, François Thion, photographe, vit et travaille en Seine-et-Marne. Il pratique la photographie en couleur et en lumière naturelle depuis vingt-cinq ans. Son intérêt pour le photocollage est né de la visite de la rétrospective consacrée à David Hockney, en 1999, au MNAM.

Cette technique fait appel tout autant au travail de peintre qu’à celui de photographe : repérage et choix du thème, travail de prise de vues, installation et sélection des photographies, détermination de l’objet fini, découpe et encadrement.

Les pommiers à hautes tiges

Photocollage d’un pommier de Brie

Photocollage d’un pommier de Brie
par François Thion

Un arbre fruitier à hautes tiges, aussi appelé « arbre de plein vent », s’obtient en pratiquant une greffe sur un porte-greffe produit par semis – ce qui garantit une diversité biologique – à une hauteur d’environ deux mètres, de manière à obtenir un tronc dénué de branches, la ramure se développant ensuite au-dessus.

Cette manière de mener les arbres permettait de cumuler les usages du terrain : le pâturage et/ou la récolte de foin se conduisant sous la production fruitière. Tous les éléments des chaînes alimentaires peuvent s’y installer et les ravageurs ou les maladies des arbres fruitiers y sont régulés. Certains insectes, champignons ou oiseaux ne sont plus observés aujourd’hui que dans cet habitat.

C’est pour toutes ces raisons que, dans ce type de verger, les arbres portent des fruits sans aucune autre intervention humaine que, parfois, la taille. Ce type de verger a fait partie intégrante de la vie agricole et fait partie intégrante du patrimoine paysager seine-et-marnais.

Ces arbres portent des variétés locales telles que Vérité, Michelotte, Fleuritard, Gendreville, Gros Barré etc. La conservation et la restauration de ces vergers anciens est une priorité pour la conservation du paysage et des productions fruitières traditionnelles.