Imprimer (nouvelle fenêtre)

Lettre de Jean Cocteau à Mac Orlan

Cette lettre datée du 19 février 1955 est un remerciement destiné à Mac Orlan à propos de la lecture du Mémorial du Petit Jour, et sans doute, plus particulièrement de la page 116, où Mac Orlan évoque le passage à la télévision de l'Aigle à deux têtes.

Transcription de la lettre

Lettre de Jean Cocteau à Pierre Mac Orlan, conservée au musée de la Seine-et-Marne

Lettre de Jean Cocteau à Pierre
Mac Orlan datant du 19/02/1955

MDSM - Inventaire :
D.PMO.1994/1995.1.120.2

« Saint-Moritz, 19 fév. 1955,

Mon cher Mac Orlan, Cette "petite phrase immense" car elle ouvre sur le cœur, est venue me rejoindre dans un sleeping comme je partais - à la minute même où le train partait pour St-Moritz. Je n'étais pas rentré au Palais Royal - on m'avait mis votre livre en hâte dans la valise - et tout me saute dans l'âme avec la grâce d'un mouchoir qu'on agite et qui, au lieu de disparaître, nous accompagnerait en voyage. C'était, dirai-je, l'envers d'une gifle - une caresse aussi surprenante, aussi rapide, aussi rude qu'une gifle. Un désir de sauter du train, de vous voir immédiatement, de vous rendre cette gifle d'amour.

Cher Mac, je vous embrasse. A bientôt.

Jean »