Imprimer (nouvelle fenêtre)

Office National des Forêts – photographie de Guy Hersant

Pendant une résidence d'un an, Guy Hersant a photographié des hommes et des femmes seine-et-marnais sur leurs lieux de travail, dans la tradition de la pose collective ou individuelle pour donner une vision contemporaine d’une population au travail en 2011-2012.

Le martelage des arbres

Photographie de l'équipe de l'Office National des Forêts par Guy Hersant

ONF - Cliché Guy Hersant

Inventaire : 2013.1.20

Pour identifier les arbres à couper, les agents recourent au martelage des troncs si le diamètre dépasse 30 cm. Les arbres sont marqués deux fois, au pied et en hauteur, pour contrôler la coupe se prémunir des vols, au moyen d’un marteau spécial gravé d’une étampe "AF", et muni d’une cognée à son autre bout. Les marteaux sont numérotés, ils appartiennent juridiquement aux agents et chacun est tenu d’entretenir son marteau.

Les campagnes de martelage ont lieu d'octobre à mars. Sur le terrain, l’équipe de forestiers identifient les arbres à couper. Chacun s’engage dans une bande de la parcelle. Un premier agent part, puis un second sur sa droite et ainsi de suite pour tous les agents, qui avancent ainsi en décalé. Chacun doit toujours regarder l’agent situé à sa gauche, toujours du même côté de manière à bien se caler pour ne pas oublier d’arbre. Chacun annonce l’arbre qu’il repère à couper : feuillu dur, feuillu tendre, ou bien charme, bouleau, tilleul, selon les personnes. Le pointeur, le seul à ne pas avoir de marteau, note les arbres sur une feuille ou sur un terminal informatique. En cas de litige ou d’hésitation sur un arbre à retenir, c’est le responsable qui arbitre.

L'auteur

Caractéristiques de la photographie

« ONF, agence de Fontainebleau, Unité territoriale, équipe de martelage : marteleurs ; marteleur responsable de la coupe ; marteleuse-directrice de martelage ; pointeur. Tous les ans, une liste des parcelles concernées par des coupes est mise à jour. Forêt de Fontainebleau. Hiver 2011.» © Guy Hersant

Tirage original signé sur papier Canson Digital Fine Art et Photo (ISO 9706) et imprimé avec des encres pigmentaires sur imprimante Epson Ultrachrome (imprimante 4900)

Guy Hersant, photographe, vit et travaille à Paris. En 1995, il réalise une série de photographies de visiteurs en Forêt de Crécy (Somme) qui amorce ses travaux sur le portrait de groupe qu’il poursuit en 2000 à Kano (Nigeria) puis au Mali, au Gabon et en janvier 2010, au Ghana. Il réalise aussi ces séries de portraits en France depuis une dizaine d’années, principalement autour des groupes de travail dans le cadre de résidences artistiques.

Bibliographie

Pose Travail, Snoëck éditions, 2013